Home   Contacteer ons via e-mail      
   Commander     

 

 


Test de Calcul de Courtrai Révision 2006 (KRT-R 2006)

Sur cette page, vous trouvez plus amples informations à propos de notre 'Test de Calcul de Courtrai'. Vous pouvez évidemment commander le test sur ce site. Pour ce faire, remplissez le formulaire de commande et presser le bouton ‘Envoyer’. Le paiement se fait par virement.

Consultez notre dépliant sur le Test de Calcul

Ce test innovant a été réalisé par l’équipe KRT-R du Centre de Rééducation Overleie, sous la direction du Prof. Dr. A. Desoete et en collaboration avec la haute école Artevelde.

Qu'est-ce que le KRT-R 2006?
C’est une série de tests de niveau qui examine quelques aptitudes de calcul (calcul mental et numération) chez des enfants du milieu de la première année scolaire jusqu’à la fin de la sixième année.

Le KRT-R contient quelques remaniements (à cause d’un programme scolaire rénové et de l’introduction de l’euro), une normalisation complètement nouvelle et une extension à un diagnostic et un plan de thérapie.

Le KRT-R 2006 se compose de 7 tests:

Première année M1  
Première année   E1
Deuxième année M2 E2
Troisième année M3 E3
Quatrième année M4 E4
Cinquième année M5 E5
Sixième année M6 E6

Tâches partielles cognitives

Afin d’élaborer une analyse d’erreurs bien documentée, tous les items du KRT-R 1 jusqu’au KRT-T 6 inclus ont été divisés selon les Actes Partiels Cognitifs du calcul (Desoete & Roeyers, 2002). De la sorte, nous espérons pouvoir mieux diagnostiquer les enfants faisant face à des problèmes de calcul/ dyscalculie et ainsi offrir une plus-value par rapport au diagnostic traditionnel. De cette manière, nous obtenons une analyse qui vise l’acte et qui est à la base d’une intervention adaptée.

Sorte opérationnalisation de l'acte partiel
L lisez 9, 12, etc...
S lisez +, -, etc...
K situez 9 et 12 sur la ligne des nombres
P 12 - 9 = ? (Réponse: 17)
G connaître la table de 9
T 9 billes moins de 12 est égal à? (Réponse: ?) 9 fois 12 égale? (Réponse: 19)
V 12 est égal à 9 billes moins? (Réponse: 3)
C Jill a 9 euros de moins que Marie. Marie a 12 euros.
Combien d'euros Jill a-t-il? (Réponse: ?)

Certains enfants ont des difficultés à interpréter les chiffres et les nombre (aptitudes L), par exemple lire des nombres comme 9 et 12, ou à interpréter des symboles d’opération (aptitudes S), comme la compréhension de la signification de + et <. A côté de cela, les enfants souffrant de troubles de calcul ont une compréhension insuffisante de la structure et de la ligne des nombres (aptitudes K). Ils ne savent pas que 9 est inférieur à 12. D’autres enfants font aussi des erreurs de calcul procédurales (aptitudes P) et répondent 17 à la question ‘12 – 9 =’ parce qu’ils inversent les unités au lieu de les soustraire. Quelques enfants ont également besoin de plus de temps parce qu’ils ne connaissent pas par cœur les faits de calcul de base, comme les divisions et les tables de multiplication (tâches G).

Encore d’autres enfants ne suivent pas quand il s’agit du domaine du langage de calcul (aptitudes T) et ne savent pas que 3 fois 3 ne font pas 6, parce qu’ils ne comprennent pas la signification de ‘fois’. La plupart des enfants souffrant de troubles de calcul ne suivent pas lorsqu’ils doivent se faire une représentation mentale adéquate d’un problème (aptitudes V), comme c’est le cas pour l’opération ‘12 est égal à … moins 9’, pour laquelle ils répondent 3 parce qu’ils traduisent superficiellement le mot ‘moins’ par ‘déduire’. Il y a aussi des enfants qui ont des problèmes dans le domaine de la mémoire de travail (ou cognitive load) et dans le traitement de tâches plus complexes (aptitudes C).

L’importance d’une analyse en aptitudes partielles cognitives est par exemple démontrée par le pronostic assez positif auprès des enfants qui ont des problèmes isolés au niveau des aptitudes P, tandis que les problèmes-C sont souvent permanents et résistants aux thérapies, suite à un déficit au niveau de la mémoire de travail (Noel, 2000). Pour plus amples informations, consultez les travaux de Desoete, Roeyers, Buysse & De Clercq (2002).

Il va de soi que nous devons être prudents avec les scores partiels, parce qu’il s’agit parfois d’une normalisation d’un nombre limité d’items. En outre, lors de la solution d’une tâche, il s’agit d’une combinaison d’actes. Le score doit donc être utilisé comme hypothèse de travail et doit évidemment toujours être confirmé par d’autres matériaux et par l’entretien d’anamnèse.

Construction

Om zoveel mogelijk de representativiteit van de test te verzekeren hebben we een aantal scholen gecontacteerd die variëren qua aantal leerlingen, urbanisatiegraad en net (vrije, gemeentelijke en gemeenschapsscholen). De tests van de verschillende leerjaren (eerste tot en met zesde) zijn geconstrueerd op basis van de leerplannen van het vrije- en het gemeenschapsnet.

Pour garantir au test le plus possible de représentativité, nous avons contacté quelques écoles dans lesquelles varient le nombre d’élèves, le degré d’urbanisation et le réseau (écoles libres, communales et écoles de la communauté). Les tests des différentes années scolaires (première à sixième) ont été établis sur base des programmes scolaires du réseau libre et de la communauté.

Le KRT-R s’appuie sur le KRT de l’année 1995 qui d’un point de vue psychométrique était déjà bien étayé. On a donc continué à travailler à partir de cette base pour le KRT-R. L’enquête préparatoire contenant les deux nouveaux tests de la première année scolaire eut lieu en 2003. Afin d’assurer un étalement suffisant du degré de difficulté, nous avons utilisé le fil conducteur suivant pour choisir les items:

± 10% items de la matière de l’année scolaire suivante.
± 20% items de la matière de l’année scolaire précédente.
± 70% items de la matière de l’année scolaire concernée.

Sur base de nos expériences, nous avons effectué quelques adaptations du KRT-R, comme par exemple préciser la formulation de la question et adapter le façonnement de celle-ci.

Groupe de norme et normalisation

La normalisation originelle du KRT eut lieu en 1993 auprès de plus de 3000 enfants. L’actualisation de la normalisation eut lieu à la fin des mois de janvier et de mai 2005 auprès de plus de 1000 enfants de la deuxième à la sixième année scolaire. Il y avait plus de 600 enfants pour la première année scolaire. Il s’agissait d’une division proportionnelle de garçons/filles.

Crédibilité

Nous constatons que huit des douze tests obtiennent un score Cronbach’s alpha de plus de 0.90. Cela prouve que la crédibilité du test est d’un haut niveau. Les quatre autres coefficients varient entre 0.80 et 0.90, ce qui prouve une crédibilité suffisante et bonne.

La crédibilité du test-retest varie de 0.78 (sixième année scolaire) à 0.85 (quatrième année scolaire) pour le résultat total. Cela prouve une bonne valeur psychométrique du KRT-R.

Validité

Pour examiner la validité du test, l’enseignant fut prié de remplir pour chaque enfant un questionnaire dans lequel se trouvaient les données suivantes : la date de naissance de l’enfant, une estimation (sur une échelle de sept points) de l’intelligence, de la concentration et du dévouement de l’enfant, l’aptitude de calcul, la maîtrise de la langue et les résultats à la dernière interrogation importante de calcul et de langue. La corrélation entre le jugement de l’enseignant et les scores du KRT-R M1 à KRT -R E6 se situe entre 0.64 et 0.66, ce qui, selon Coetsier et Spoelders - Claes (1978), est la preuve d’une validité élevée. On peut donc conclure que le KRT -R possède une validité concurrente élevée.

Vous retrouverez la composition et les prix sur le formulaire de commande. Cliquez ici.

 

Consultez notre dépliant sur le Test de Calcul

 

 
Revalidatiecentrum Overleie vzw - Overleiestraat 57 - 8500 Kortrijk - Tel.: 056 35 18 52       
Created By Inside Parts